La commission détude sur la cyberintimidation lance un questionnaire et un site

first_imgLe gouvernement provincial invite les Néo-Écossais à lui faire part de leurs idées et de leurs expériences en matière de cyberintimidation par l’entremise d’un nouveau site Web et d’un questionnaire lancés aujourd’hui, 10 juin. «Nous faisons face à un très grave problème et nous voulons que les Néo-Écossais nous fassent part de l’impact de la cyberintimidation sur leur vie, a déclaré la ministre de l’Éducation, Ramona Jennex. Ensemble, nous pouvons prévenir ce type de harcèlement. » La commission d’étude et le groupe de travail sur la cyberintimidation se serviront des renseignements tirés des questionnaires pour formuler des recommandations à l’intention de la ministre de l’Éducation. En plus du questionnaire, le site Web aura les coordonnées des organismes partenaires et du Service Jeunesse j’écoute ainsi que des liens à ces organismes. « J’ai déjà reçu les commentaires de nombreux Néo-Écossais qui sont préoccupés par la cyberintimidation et qui souhaitent offrir leur aide d’une façon ou d’une autre, a dit Wayne MacKay, président de la commission d’étude sur la cyberintimidation. Le site Web permettra aux gens de communiquer et de transmettre leurs idées et leurs suggestions sur la façon de réduire l’ampleur du problème. » En avril dernier, Mme Jennex avait annoncé la création d’une commission d’étude pour se pencher sur le problème de la cyberintimidation. Elle avait demandé qu’on lui présente un rapport avant la fin de l’année. Le questionnaire est disponible à l’adresse http://cyberbullying.novascotia.ca/fr/survey . Pour en apprendre plus sur la commission d’étude sur la cyberintimidation, consultez le cyberbullying.novascotia.ca/fr.last_img read more

Members of Security Council condemn horrifying terror attacks on US

In a statement to the press on behalf of the members, Council President Jean-David Levitte of France called the incidents in New York, Washington, D.C. and elsewhere “a tragedy for – and a challenge to – all humanity.””Members of the Security Council call on all States to work together urgently to bring to justice the perpetrators, organizers and sponsors of today’s outrages,” said Ambassador Levitte. “They call on the international community to redouble its efforts to prevent and suppress terrorist acts by increased cooperation and full implementation of relevant international anti-terrorist conventions and Security Council resolutions.”Council members expressed their readiness to take urgent action in response, and extended their deepest sympathy to the victims, their families and the Government and people of the United States.Meanwhile, the UN High Commissioner for Human Rights, Mary Robinson, voiced her “deep revulsion at the horrific event.””The callous and barbaric actions of those who perpetrated these crimes are indefensible and could never be justified,” she said in a statement released in Geneva.The High Commissioner said the actions “strike at the fundamental human rights of every person and are totally unacceptable.”Urging a period of calm, Mrs. Robinson said, “The best tribute we can pay to those who lost their lives today and to their grieving family and friends is to ensure that justice, and not revenge, is served.” read more